Menu

Déroute de BBY à Ziguinchor : Chamsidine Sow dénonce la gestion nébuleuse des fonds de campagne et l'absence de stratégie...

Dimanche 14 Avril 2019


Chamsedine Sow, président du Mouvement Jappo Deffar Ziguinchor, membre de la coalition Benno Bokk Yakaar analyse la défaite de ladite coalition dans sa région natale de Ziguinchor. Pour cette figure politique du Sud du pays, le comportement des représentants de Macky Sall à Ziguinchor et la gestion de la coalition seraient à l'origine de la défaite de Benno Book Yaakaar dans tous les départements.


Déroute de BBY à Ziguinchor : Chamsidine Sow dénonce la gestion nébuleuse des fonds de campagne et l'absence de stratégie...

« Cette surprenante raclée, aux allures d’un naufrage politico-électoral continue toujours de susciter des interrogations car tellement le choc fut douloureux et la déception incommensurable.  Il convient de signaler le caractère anormal de cette défaite qui n’est et ne devrait être vue comme une sanction négative contre le bilan plus que positif du Président SALL dans notre région", a t-il fait savoir dans cette profonde analyse. 

Macky Sall a un bilan positif en Casamance
 

L'ancien directeur de cabinet du maire de Ziguinchor, ajoutera  que durant le Septennat (2012-2019) sa région a été la plus visitée officiellement par le PR Macky (au moins 4 fois). "Cela traduit effectivement les liens affectifs qui l’unissent à notre région qu’il a toujours considérée comme sa région adoptive. Jamais dans l’histoire politique de notre région, un PR n’a responsabilisé autant de fils du terroir dans l’appareil d’Etat. 

De même, l’impact des politiques publiques dans la vie économique régionale ne peut faire l’objet d’aucune contestation car les effets sont tangibles et visibles d’un secteur à un autre c’est sous le régne de SEM Macky SALL que la capacité de production de la centrale électrique de Boutoute a été multipliée par quatre ( de 5 à 20 MGW) sans oublier le secteur  des transports ( Urbains-inter-urbains, Maritime, aérien )." 

Autre cause de la déroute 

Alors contrairement à certains qui ont tenté de lier cette défaite à une déclaration du PR à Bignona, ou à un vote affectif dont Sonko serait bénéficiaire dans sa région, Chamsidine Sow, dément: "ce qu’est archi-faux et qui constitue même un aveu d’impuissance et d’échec de la part des tenants de cette thèse, les causes qui justifient réellement la défaite voir le naufrage de Benno dans notre région sont purement politiques  et se situent en Amont et pendant la campagne électorale." 

"En Amont : Il y’a lieu ici de signaler l’absence de stratégie bien élaborée permettant l’identification le recensement et la sensibilisation des nouveaux inscrits (pour la plupart des jeunes) sur le bilan du PR afin de constituer dès le départ un potentiel électoral additionnel à mobiliser et à encadrer jusqu’au jour du vote, au lieu de travailler à cela dans le cadre d’une dynamique unitaire et de façon coordonnée, Benno ne s’est jamais réuni à Ziguinchor pour cette cause et chacun évoluait en solo dans un populisme inutile avec en bandoulière sa candidature à la mairie de Ziguinchor. Il s’agissait d’une compétition interne en perspective des prochaines locales  entre  les leaders de l’APR au moment où l’adversaire Sonko à travers ses représentants travaillait discrètement par des porte à porte à accroitre son électoral en s’appuyant sur les nouveaux inscrits." 

Les querelles entre responsables Apériste et centristes 

Pour le président du mouvement politique,  du Mouvement Jappo Deffar Ziguincho : Une élection se gagne avant la campagne électorale qui n’est qu’un moment de renforcement ou de consolidation des acquis. Pendant la campagne : la stratégie électorale a aussi fait défaut car n’ayant pas privilégié le travail de porte à porte à travers les comités électoraux de quartiers mis en place. Il s’agissait plutôt avec ces comités électoraux de se rassembler dans les quartiers à travers des RPI (Rassemblement public d’informations) pour chanter, danser, se quereller entre leaders pour des raisons protocolaires ou de préséances, ces batailles durant les RPI ont été même médiatisées, ce qui est déplorable pour une équipe qui se veut victorieuse." 

La gestion nébuleuse des moyens 
 

"Durant tout le déroulement de la campagne l’unité et la cohésion ont fait défaut entre responsables de l’APR mais aussi entre certains d’entre eux et l’UCS de Baldé 
NB : Aucun parti allié, ni aucun mouvement n’a été mis dans les conditions d’assurer sa mobilisation interne. Les fonds de campagne ont été gérés de façon nébuleuse. 
Donc l’un dans l’autre, il convient de faire remarquer que la défaite de Benno est exclusivement politique et impose des correctifs nécessaires pour renverser la tendance à Ziguinchor avant les prochaines locales. Une redistribution des cartes s’impose en tenant compte des autres compétences politiques locales dont regorge Benno"conclu Chamsine Sow. 

Benno peut bien prendre un nouvel envol à partir de choix juste et nouveaux portés sur des hommes et des femmes compétents, ouverts, charismatiques et bien intégrés dans le tissu social de la collectivité et aptes à faire face aux grands défis que nous impose le nouveau leadership politique incarné par Sonko et son parti à Ziguinchor depuis le 24 Février ».

exclusif.net


Le Redacteur

Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | POEPLE | CONTRIBUTION | TV & RADIO








Flux RSS